Précautions et recommandations pour l’utilisation des EPI en ce temps de pandémie

Les précautions standard pour tous les patients synthétisent la plupart des caractéristiques des “précautions universelles” destinées à réduire le risque de transmission d’agents pathogènes par le sang et/ou les liquides organiques. Ces mesures comprennent : l’hygiène des mains, l’hygiène respiratoire, l’utilisation d’équipements de protection individuelle en fonction de l’évaluation des risques, l’élimination sûre des objets tranchants, la gestion correcte de l’environnement et des déchets pathologiques hospitaliers, la stérilisation et la désinfection des dispositifs médicaux et hospitaliers, le nettoyage de l’environnement hospitalier.

À qui sont-t-elles destinées ?

Elles doivent être appliquées à tous les patients nécessitant des soins de santé par tous les travailleurs de la santé et dans tous les établissements de soins de santé. En effet, il s’agit de mesures générales visant à minimiser la propagation de l’infection et à éviter tout contact direct avec le sang, les liquides organiques, les sécrétions ou la peau non intacte des patients.

On trouvera ci-après une description des éléments de protection individuelle qui, selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé. Ils devraient être mis en œuvre par le personnel de santé pour la prise en charge des cas suspects et confirmés de COVID-19. Chaque agent de santé dédié à la prise en charge de ces patients devrait avoir à sa disposition pour une protection correcte, optimisant le bon usage et la pérennité de la ressource. Acheter des EPIS : blouses, charlottes, surchaussures jetables est donc devenu indispensable

Estimation de l’utilisation des équipements de protection individuelle (EPI)

Une augmentation du nombre d’EPI est prévue en fonction de la gravité de la maladie et du nombre de procédures générant des aérosols par patient. Sur la base de cette estimation, il est recommandé :

Pour chaque patient/jour : blouses : 25 unités, masques médicaux : 25 unités, équipement de protection respiratoire (N95, FFP2 ou équivalent) : 1 unité, gants, non stériles : 50 pièces, lunettes de protection ou écran facial : 1 pièce

L’utilisation d’équipements de protection individuelle (EPI) par les travailleurs de la santé nécessite une évaluation des risques liés aux activités de santé. Ces recommandations sur les fournitures sont données à titre indicatif et sont sujettes à révision jusqu’à ce que de nouvelles preuves soient disponibles.

 

Considérations finales

Envisager le recours à la télémédecine pour évaluer les cas suspects.

Utilisez des barrières physiques pour réduire l’exposition à la COVID-19, par exemple dans les services d’admission (fenêtres en verre ou en plastique).

Veillez à ce que l’utilisation des équipements de protection individuelle soit optimisée à tout moment. Limitez l’accès aux salles aux agents de santé qui ne sont pas directement impliqués dans les soins aux patients COVID-19.

Les EPI doivent être utilisés en fonction du risque d’exposition (type d’activité) et de la dynamique de transmission des agents pathogènes (contact, gouttelettes, aérosols).

Les personnes qui s’occupent de patients atteints de COVID-19 à domicile doivent porter un masque et respecter toutes les recommandations faites par l’équipe soignante.

L’utilisation de masques faciaux n’est pas recommandée pour les personnes en bonne santé, car ils ne sont pas indiqués et peuvent générer des coûts inutiles.